AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zonzon: requiem pour des héros.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dothan Koth

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Dothan Koth
Race: Zabrak
Carrière: Warrior

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mar 30 Mai - 21:40

Pour commencer, l'évocation de "notre" zabrak par la Corellienne lui gagne de ma part un regard de biais qui n'est pas agressif mais plein de morgue. Bien que bref, c'est toutefois suffisamment insistant pour ne pas pouvoir passer inaperçu... d'autant que je porte en moi l'héritage de mon espèce, et qu'il est difficile de ne pas se sentir un tant soit peu oppressé lorsqu'un Zabrak, même si c'est le "notre", adresse ce type de regard.

Cela dit au vu de la suite de son discours, c'est finalement un sourire carnassier qui s'affiche sur mon visage, alors que j'assiste à la réaction des autres prisonniers à ses répliques bien senties. Qui tranchent d'ailleurs nettement avec la colère irrépressible qui semble animer notre autre compagnon de cellule lorsque le jeune Talan se fait charrier par nos voisins.

L'intervention de la Twi'lek m'arrache un petit rire de gorge, qui ressemble à une approbation quant à ce qu'elle dit au jeune homme.
Je fais alors quelques pas, tandis qu'elle continue à parler, pour me positionner juste à côté d'elle, lui rendant son regard qu'elle vient de m'adresser et qui en dit long sur le fait qu'il faudrait certainement que nous parlions, mais que le moment n'est peut-être pas le mieux choisi.

Ce qui ne m'empêche pas de lui répondre sans faire dans la nuance.
L'Empire Galactique fait régner sa loi sur une grande partie de la Galaxie. Le reste s'allie avec lui pour essayer de survivre, ou essaie de s'en défendre comme il le peut. Pour le moment du moins. La liberté est une denrée rare, qui coûte fort cher, et n'est jamais acquise bien longtemps malheureusement.
Après un petit silence durant lequel mes mâchoires se contractent et deviennent plus saillantes encore, j'ajoute J'oubliais. Certains "indépendants" cherchent à se tailler des empires dans les coins où les séides de l'Empereur ne s'aventurent pas trop. Les Hutts ne sont pas les derniers pour cela. Corrigez-moi si je me trompe dis-je sans regarder quelqu'un en particulier.

_________________
"Non, t'es pas mon père, et heureusement pour toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masika
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Jeu 1 Juin - 7:18

Vos réparties cinglantes à l’intention de l’inconnu qui vient de déclarer sa flamme pour le jeune Talan provoque chez l’intéressé un rire gras et prolongé. Lorsque cette hilarité prend fin, la même voix de stantor résonne à nouveau dans le couloir : -Vous aboyez beaucoup trop pour de nouveaux arrivants. Surtout toi la femelle. Quand on a une vilaine trogne comme la tienne, on ferme sa putain de gueule. Nouveau rire gras. -T’inquiètes pas petit, nous deux on a déjà rendez-vous, fais toi belle.

Un humain au visage à moitié brûlé s’approche alors des barreaux de la geôle qui vous fait face, pour s’adresser à Nayru, moitié chuchotant, moitié postillonnant : - Hey mignonne, laissez tomber ce gosse, il est déjà mort. C’est Gorbek qui tient cette taule, et il a les matons dans sa poche. Difficile de dire s’il t’adresse ensuite un clin d’œil vu l’état de la partie gauche de son visage. Une voix caverneuse et pourtant aux accents féminins qui s’échappe de la même geôle vient alors couper le sifflet du brûlé : - Laisses tomber Dulgan, c’est des bleus.

Les invectives de la Twilek et du Zabrak ne suffisent pas à remettre Talan d’aplomb face aux échanges qui se font avec les autres prisonniers. Son regard passe du couloir à vous, comme celui d’un rat womp apeuré. Il murmure comme pour lui-même : -Putain, putain, putain….


Moins d'une heure que vous êtes arrivés ici, mais déjà la sensation d’enfermement et la promiscuité forcée commencent à vous peser.

_________________
Le problème de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine reste un mystère galactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaek Weceki

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Jaek Weceki
Race: Jawa
Carrière: Mécano

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Jeu 1 Juin - 8:02

J’écoute les échanges entre Talan et mes colocataires, leurs réactions lorsque notre voisin de cellule fait ses avances à Talan me fait hausser les sourcils.

Mais c’est surtout l’intervention de la Twi’lek qui m’étonne le plus, donner des conseils à un bleu, même si cela semble réducteur pour Talan, pourrait être une sacré marque d’affection venant de la part d’une Sith.

*J’aimerais quand même savoir ce qu’est une putain de biche, mais ça ne doit pas être plus flatteur que de se faire traiter de Voorpak*

La tension semble quand même s’être détendu lorsqu’elle se présente, c’est le moment où je sors de mon mutisme forcé pour comprendre pourquoi elle paraît tellement paumée sur le monde que l’on connait, l’univers est grand certes, mais des noms comme Jabba ne passent pas inaperçus même sur une colonie lointaine. J’attends poliment que le Zabrak termine ses explications.

Non, tu ne te trompes pas, il est très fréquent que des Hutts prennent le contrôle des colonies pour leur propre compte, moyennant parfois des arrangements avec l’empire … comme j’ai pu le constater sur ma planète natale, sur Tatooine

Je me tourne ensuite vers la Twi’lek
Même si tu t’en doutes, je suis Jaek Weceki, au moins les présentations sont faites. Qu’est-ce que tu entends par coupée du monde ? Et la situation Géo-politique actuelle, ne devrais-tu pas être au courant de ce qu’il se passe ?

Ma voix est calme et sans agression, montant dans les aigue sur la fin, démontrant mon étonnement.

Le rire de notre voisin brisant de nouveau le silence qui régnait dans la prison, et également, le début de discussion qui était en train de se profiler entre nous me met en rogne.

_________________
Utinni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayru Sokah

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nayru Sokah
Race: humaine Corellienne
Carrière: Contrebandière

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Jeu 1 Juin - 21:53

Je vois le jeune premier s'énerver et je hausse un sourcil.

*Trop de testostérone. Il va éclater celui là.*

Cependant je ne peux qu'apprécier quelqu'un prêt à se sacrifier pour les autres. Après tout c'est grâce à ce genre d'individu que ma vie est plus facile.
Et enfin la twi'lek se décide à se présenter. Mais ses questions en soulèvent d'autres qui ne me plaisent pas. Il y a vraiment trop mystère autour de cette jeune femme.

*Mais elle vaut peut-être des crédits. Et ça c'est bien.*


Mais avant que je ne l'ouvre, notre ami en remet une couche. Je regarde alors la seule autre représentante du sexe féminin dans cette cellule et lui fait un sourire avant de lui répondre.

Tu seras heureuse de savoir que tu es un laideron. Je ne pensais pas entendre un jour quelqu'un traiter ainsi une twi'lek. Mais comme il ne sait pas qui a parlé, du moins ça m'étonnerait, il considère que les deux superbes créatures que nous sommes ne sont que de vilaines trognes.

J'hésite à continuer à chercher ce connard, mais je suis interrompu dans mes réflexions par un de ceux de la cellule d'en face. Je daigne quand même le regarder et écouter ce qu'il me chuchote.
D'un sourire je remercie ce Dulgan de ce précieux conseil, mais comme l'a dit son camarade, on est des bleus. Mais les bleus ça fait mal et ça laisse de vilaine traces.

Je reporte mon attention sur Nirkana et m'apprête à lui poser les questions qui me tarabustent, mais cette fois-çi c'est mon jawa qui me prend de vitesse.

Décidément c'est pas mon jour...

_________________
Bien sûr que je peux. Mais vous comprenez, il va me falloir traverser deux zones hostiles et un champ d'astéroïdes. Au vu des risques, il va falloir revoir le prix.


Dernière édition par Nayru Sokah le Sam 3 Juin - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirkana

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nirkana Una
Race: Twi'lek
Carrière: Sentinelle

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Ven 2 Juin - 7:33

Quand le Jawa s'adresse à moi je l'écoute poliment avant de plisser les lèvres mais de m'apprêter à répondre.

Finalement nous sommes de nouveaux interrompus par ce très aimable compagnon de cellule inconnu, dont je me désintéresse totalement, me détournant d'ailleurs de Talan qui semble déterminé à subir toutes les peines du monde plutôt que de lutter.
La réponse de l'humaine ne provoque guère plus chez moi qu'un haussement d'épaule.

Finalement je regarde Jaek, un long moment avant de répondre à voix basse de ma voix grave. J'entend coupée du monde de telle façon que je n'ai pas les réponses questions que je vous pose car sinon je n'aurais pas besoin de les poser, n'est-ce pas ?
Visiblement pour moi le sujet est clos et je n'en dirai pas plus.

_________________
''Ne doutez jamais de ma loyauté. Vous ne pourriez pas comprendre ce qu'elle m'a fait subir.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dothan Koth

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Dothan Koth
Race: Zabrak
Carrière: Warrior

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mar 6 Juin - 19:09

Je ne juge pas nécessaire d'ajouter ma pierre à l'instable édifice de nos premiers échanges, sous le signe bien naturel de la méfiance. Au fond, derrière mon masque froid que seule la lueur de mon regard de braise vient raviver, il est bien difficile de savoir ce que je peux bien penser de tout ça, mis à part peut-être le fait que je jette un nouveau regard énigmatique vers la Twi'lek après la réponse qu'elle apporte au reste de nos colocataires d'infortune.

D'un pas mesuré, je me mets à arpenter les abords de notre cellule, observant par-delà les barreaux ce que je peux voir de l'extérieur, et la façon dont l'endroit est tenu. J'inspecte la moindre trace de saleté, le moindre détritus ou objet qui pourrait traîner, ou à l'inverse, le bon entretien des lieux.
Outre les autres détenus dont les regards pourraient m'indiquer d'éventuels mouchards, je cherche aussi les endroits où sont placées les caméras, et la situation des gardes.

Bien évidemment, ce faisant je me désintéresse pas mal de ce que font mes petits camarades. Cela dit comme nombre d'entre eux sont collés le dos contre les barreaux dans cet espace exigu, au final je slalome entre les différents occupants en attendant que chacun se bouge un peu pour me laisser faire mon tour du propriétaire.

Enfin, à voix basse je m'adresse à tout le monde.
Nous avons au moins un point commun : on est tous là pour de mauvaises raisons, à cause de la même personne, avec la même envie de sortir. Alors je dis : autant coopérer.
Ma phrase n'a pas l'air d'être une question. Plutôt l'affirmation d'un fait acquis.

_________________
"Non, t'es pas mon père, et heureusement pour toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masika
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Ven 9 Juin - 13:12

Votre absence de réponse aux provocations de Gorbek a au moins le mérite de faire retomber une sorte de calme relatif dans le couloir, ce qui vous laisse le temps d’échanger à voix basse entre vous. L’inspection effectuée par Dothan se révèle également assez instructive. Malgré l’impression de vétusté qu’il peut laisser de prime abord, l’endroit bénéficie de mesures de surveillance et de rétention de premier ordre. Tous les deux mètres, des caméras sous une coque en transpacier permettent de contrôler à la fois les activités du couloir et des cellules. Comme vous en avez fait l’expérience, les barreaux sont sujets à une électrification, et il est aisé de penser que l’intensité en est modulable.

A votre arrivée, vous avez également pu constater que le couloir courre sur une soixantaine de mètres, avec pour seuls accès celui par lequel vous êtes arrivés, et un sas à l’autre bout. Point intéressant, avant que le sas du turbolift ne s’ouvre sur le couloir, il a effectué comme une rotation à 45°. De là à penser qu’il y a plusieurs couloirs comme celui-ci, il n’y a qu’un pas facile à franchir. Aucun poste à matons de ce que vous avez pu en voir, mais il est vrai que vous n'êtes pas allés jusqu'à l'autre bout du couloir.

A dire vrai, pour qui connaît les geôles d’un Hutt, celles-ci sont particulirement modernes, et presque aussi sécurisée qu’un dispositif impérial.

Sûrement secoué par une brusque poussée d’hormones, le jeune Talan rebondit sur les propos de la belle contrebandière :

- Moi je trouve pas que vous ayez une vilaine trogne. Il regarde également à la dérobée la Twilek, mais son regard se fissure alors pour passer du courage de l’adolescent à la peur de l’enfant. Curieusement, il s’enhardit à nouveau aux propos de Dothan : Oui, moi je suis prêt à coopérer… temps d’arrêt… mais comment on va faire ?

Réalisant la portée de son apport, Talan regarde à présent Sol et Jaek. Sûrement parce qu’il a jugé le premier comme le plus rassurant et le second comme le moins menaçant (effet Jawa ?)!

_________________
Le problème de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine reste un mystère galactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayru Sokah

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nayru Sokah
Race: humaine Corellienne
Carrière: Contrebandière

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Dim 11 Juin - 6:39

Lorsque notre petit oisillon bondit pour déclarer qu'il nous trouve à son goût j'éclate de rire, ce dernier résonnant entre les murs de notre cellule, voir du couloir de notre prison.

C'est gentil. Au moins qui reconnait notre charme.

Je lui souris en disant cela, mais reporte mon attention ailleurs.
Nirkana, puisque c'est ainsi qu'elle s'appelle, donne une réponse plus qu'évasive. Mais je peux comprendre qu'on ne veuille étaler son passé à la face d'inconnus, qui plus est dans les conditions qui sont les nôtres.
D'un regard et d'un infime geste j'indique à Jaek de laisser tomber.

Décidément d'un coup tout le monde est bien plus volubile, car c'est maintenant le dénommé Dothan qui prend la parole pour nous dire un truc que l'on sait déjà tous et plus intéressant, une proposition d'alliance.

Un instant je reste silencieuse devant cette proposition, silence mis à profit par notre oisillon pour se déclarer mais aussi réaliser son inexpérience.

J'ai de nouveau un sourire pour lui, peut-être un peu plus chaleureux, comme celui de quelqu'un compréhensif envers la fougue de la jeunesse mais aussi son inexpérience.

*Putain, à quel moment t'es devenu rasoir comme ça?*

Vous voulez que je vous dise, tout ça me fait plus penser aux coursives d'un vaisseau qu'à une taule hutt. Ou à la rigueur à une taule impériale. Ouais j'en ai pas visité des masses, mais j'ai beaucoup trainé dans des lieux où on sait à quoi ça ressemble, et ben c'est pas à ça.
Je ne sais pas où elle a déniché cette installation.
Va falloir attendre qu'on nous laisse sortir un peu de notre suite royale, mais je serais pas étonnée qu'on découvre que c'est pas mal automatisé. Donc, pas à l'abri d'un problème de maintenance. Hein Jaek!


Il me connait assez pour savoir que sous cette intro looongue, je viens lui demander son avis technique et les possibilités d'action.

_________________
Bien sûr que je peux. Mais vous comprenez, il va me falloir traverser deux zones hostiles et un champ d'astéroïdes. Au vu des risques, il va falloir revoir le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/07/2014

Fiche résumée
Nom: Sol Reavers
Race: Humain
Carrière: Mercenaire

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Dim 11 Juin - 15:30

Aux paroles du petit chef de cette prison, je serre la mâchoire, mais les paroles des autres me stoppent dans mon élan de continuer ma p'tite provoc'. Je serre mon gant sans rien dire de plus, puis viens m'assoir à côté de Talan, mais du côté d'mes autres "colocataires".

Je rassure le "gamin" dès qu'il commence à paniquer :
- «T'inquiètes pas Nek. T'es avec nous maintenant...»

Puis je relève un peu mes jambes pour poser mes coudes sur mes genoux, et attends que la discussion avance.

Je hoche la tête d'assentiment quand la Contrebandière rejoint ce que j'étais en train de me dire sur la sécurité. La faiblesse des taules Hi-tech, c'est toujours la tech...

Je baisse un peu le volume de ma voix pour (si c'est possible) qu'on ne nous entende pas à l'extérieur (vu la taille de la cellule ça devrait aller) tout en regardant l'humaine :
-«C'est c'que j'pense aussi. Mais va falloir plus que ça pour s'barrer d'ce trou...», dis-je en me massant le cou en me rappelant de cette saloperie de ver. Je marque une seconde de silence en regardant devant moi, et ajoute : «J'ai déjà été enfermé dans ce genre de taules...La seule façon d's'en sortir c'est de rester soudés. Utiliser ce qu'on sait faire. Identifier les failles, et s'en servir contre eux...Y a toujours des failles...», dis-je en répétant les paroles de mon mentor à voix haute comme pour me rassurer.

Je jette un regard circulaire sur tout le monde, avant d'ajouter d'un air révélateur malgré l'évidence de ma déclaration :
- «Vous pouvez comptez sur moi quand ça chauffera.»

J'offre un sourire rassurant à Talan, puis tourne la tête vers les autres d'un air plus sérieux, passant de l'un à l'autre :
- «...Et j'pense pas être le seul...», dis-je en regardant tête à cornes et la Twilek, qui à leur façon de se comporter et de bouger me rappellent plus des combattants que des intellectuels, avant d'en arriver au Jawa : «...Et vu ce que j'entends, j'pense qu'on a tout c'qu'y faut pour sortir d'ici...Avec un bon plan...», je finis en posant mon regard sur celle qui me parait être la plus maline du groupe avec un petit sourire en coin. Puis mon regard s'assombrit en fixant un peu Talan d'un regard bleu clair résolu dans la pénombre :
- « En attendant, quoiqu'il arrive, personne se laisse écraser ni impressionner. Sous aucun prétexte. Ici, le respect ça s'gagne pas en étant juste malin...Alors on reste sur nos gardes, unis, et on leur montre ensemble dès l'départ qu'on est pas des proies...», finis-je en soulevant un sourcil à Talan. Mes paroles sont décidées, et un charisme rassurant se dégage de moi pendant que j'regarde l'ado.

_________________
« Depuis quand les Héros ont besoin d'un plan ?».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnightonline.monfofo.net/t9-fiche-de-personnage
Nirkana

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nirkana Una
Race: Twi'lek
Carrière: Sentinelle

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Lun 12 Juin - 8:05

Je ne répond pas particulièrement à "l'alliance" qui ne sonnait pas comme une question, mais comme une affirmation. Pour moi c'est même une évidence, aucun de nous n'à envie de croupir ici et il nous faudra les ressources de chacun pour pouvoir mettre les voiles.
Mon regard auparavant un peu perdu dans le vide se repose sur Talan, notre vierge effarouchée, tandis que je me demande ce qu'il a bien pu faire pour se retrouver ici, méprise, ou pas.

Finalement le regard de nouveau perdu dans le vide je balance de manière assez audible pour les présent dans la cellule, mais sans que ce soit assez fort pour aller au delà, et puis l'on connait l'identité de celui qui va venir nous les briser dès qu'il en aura l'occasion, pour affirmer son statut.
Pour le moment il va surtout falloir observer et apprendre avant de penser à quoique ce soit d'autre, le schéma de la journée, qui fait quoi, où, comment... Et se renseigner sur cette larve, ou partir avec assez d'antidotes.

_________________
''Ne doutez jamais de ma loyauté. Vous ne pourriez pas comprendre ce qu'elle m'a fait subir.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaek Weceki

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Jaek Weceki
Race: Jawa
Carrière: Mécano

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 14 Juin - 14:15

Je continue d'écouter les échanges fusant entre les compagnons de cellules tout en me poussant légèrement pendant les passages du Zabrak, lorsqu'il parle de coopération, un large sourire se dessine sur mon visage, mais je n'en dis rien.

* Bien évidemment que nous allons nous tenir les coudes pour se sortir de la, jusqu'au moment ou l'on sera dehors et que l'on va devoir choisir si nos compagnons sont utiles ou non*

Le calme revient ensuite dans la cellule, et je commence déjà à trouver le temps long...

* Et puis ça fait combien de temps que l'on a pas mangé *

La réponse innocente de Talan me fait rire, à se demander comment est-ce qu'il a fait pour se retrouver dans cette galère. Je regarde à présent Nayru après son intervention.

* HA ! L'espoir fait vivre... Pas la peine de foutre la trouille au gamin. *

C'est la première fois que je vois une prison équipée comme ça.

Je parle ensuite moins fort de façon à ce que seul les locataires de la prison puissent entendre

Mais ouais vu comme ils ont blindés sur la sécurité, il doit y avoir une magnifique salle qui permet de tout contrôler qui doit être aussi facilement accessible qu'une visite d'un Interdictor.

Les prisons sont toutes faites de la même manière, surveiller ce qui est dans la cellule, et faire en sorte qu'il ne puisse pas en sortir. Donc d'ici, on verra nada.
J'suis du même avis, avec une petite visite des locaux, on en saura plus.

_________________
Utinni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dothan Koth

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Dothan Koth
Race: Zabrak
Carrière: Warrior

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 14 Juin - 20:24

Une petite visite des locaux, et un test de leur protocole de sécurité, pour ne pas être en reste ! dis-je de ma voix profonde, intervenant soudainement dans la conversation qui semble enfin me concerner, le tout bien entendu en gardant un ton bas afin que nos voisins n'entendent pas la conversation.

Je me tourne d'abord vers la twi'lek, puis les deux humains, pour terminer par le Jawa et notre hôte de dernière minute qui semble toujours aussi terrorisé.
On peut simuler quelque chose pour les forcer à venir. Il faudra bien observer ce qui se passera à ce moment-là. Combien ils sont, comment ils se déplacent, par où ils arrivent, quels équipements ils transportent, ce qu'ils font pour ouvrir les portes...

Tout cela est affirmé avec aplomb, et semble tout à fait prêt pour ma part à courir ce risque et à en assumer les conséquences certainement plutôt douloureuses.
On peut aussi se garder ça pour plus tard, une fois que nous aurons ramassé plus d'éléments sur le quotidien ici... Qu'en pensez-vous ?

La question est posée, mais je semble pourtant avoir fait ma philosophie personnelle sur la question.

_________________
"Non, t'es pas mon père, et heureusement pour toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayru Sokah

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nayru Sokah
Race: humaine Corellienne
Carrière: Contrebandière

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 14 Juin - 21:37

J'écoute tout ce qui se dit, tendant l'oreille lorsque mon mécano prend la parole et confirme ce que je pensais.

Puis je finis pas répondre à tout ce beau monde

Vous voulez vous arracher d'ici? Va falloir résoudre deux problèmes de taille. La larve qu'ils nous ont mis et le moyen de quitter la planète.
Pour ce qui est de tes tests,...


Mon regard se pose alors sur Talan

On a notre appât. Notre beau blond se fera un plaisir de voler à son secours et de créer des problèmes avec le gros porc libidineux. Ce qui fera qu'on pourra voir comment les gardes et le système de sécurité fonctionne.

_________________
Bien sûr que je peux. Mais vous comprenez, il va me falloir traverser deux zones hostiles et un champ d'astéroïdes. Au vu des risques, il va falloir revoir le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masika
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Ven 16 Juin - 12:53

Alors que vous profitez de l’accalmie pour forger une alliance, même précaire, et commencer à émettre des hypothèses pour vous arracher à votre statut actuel de prisonniers des geôles d’une Hutt, une sonnerie trompette deux fois avant que la grille de votre geôle ne s’ouvre, tout comme celle de la cellule d’en face. Les prisonniers en sortent pour s’aligner en rang devant leur cellule. Comprenant qu’il vous faut sûrement en faire autant, vous suivez le mouvement. Positionné dans le couloir, vous constatez que toutes les cellules ont été ouvertes et tous les prisonniers se sont alignés de la même manière, pour faire face à la porte à l’opposé de celle par laquelle vous êtes arrivés.

Une vague estimation vous permet de dénombrer plus d’une centaine de prisonniers dans le couloir, de toute espèce et de tout sexe. Après un temps de latence d’environ deux minutes, la porte qui vous fait face s’ouvre et les prisonniers commencent à faire mouvement. L’humain au visage brûlé qui s’est adressé à Nayru tout à l’heure s’approche à nouveau d’elle :

- J’espère que t’as pas le palais trop fin, princesse, parce que c’est pas un 5 étoiles galactiques. Je m’appelle Dulgan au fait, et toi ?

Une Besalisk massive et à la voix caverneuse le reprend immédiatement :

- Fous lui la paix Dul, t’auras rien avec elle.

Suivant le mouvement général, qui se déroule dans une discipline étonnante, vous arrivez dans ce qui doit être la cantine de la prison. En forme d’arc de cercle, au premier coup d’œil, vous constatez rapidement que l’endroit est en fait un cercle complet. Des tables sont disposées avec régularité, ainsi que des comptoirs à l’opposé des portes d’accès. Derrière les comptoirs, de vieux droïdes protocolaire ont été recyclés en serveur et tendent une assiette en plastique à chaque prisonnier dans laquelle trône une plâtrée d’un infâme gruau verdâtre. Les couverts se composent d’une simple cuillère en plastique, adaptée au standard humain. Au temps pour la nombreuse faune alien qui devra se débrouiller avec. Toujours dans le calme, les prisonniers viennent chercher leur gamelle au comptoir avant de se diriger vers les longues tables, plus ou moins par affinité selon ce que vous pouvez voir.

Le plus étonnant est qu’aucun garde ne semble surveiller cette cantine, même si les mêmes caméras sont toujours implantées dans le plafond haut de près de quatre mètres. Si l’un d’entre-vous le décide, il peut faire le tour de cet anneau et constater qu’il y a huit portes d’accès semblables à celle que vous avez emprunté, dont deux sont restées scellé. Avec un peu d’imagination, il est facile d’imaginer que cet anneau fait le tour du puits d’accès à la prison, et qu’il est relié à celui-ci par huit couloirs semblables à celui où se trouve votre propre cellule. Quant aux prisonniers, une autre appréciation à la volée vous fait chiffrer la population à plus de 500 au total.

Personne d’autre que Dulgan ne semble s’intéresser à vous.

Pour l’instant.

_________________
Le problème de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine reste un mystère galactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/07/2014

Fiche résumée
Nom: Sol Reavers
Race: Humain
Carrière: Mercenaire

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Sam 17 Juin - 2:09

La cloche sonne deux fois. Ayant déjà eu quelques expériences de pénitenciers, je sais qu'on va nous faire sortir et me mets dans les rangs en montrant l'exemple à Talan avec un soupir :
- «J'sens qu'ça va être de la tarte Corellienne c'séjour...Pourvu qu'ça s'éternise pas trop longtemps...J'compte sur toi», dis-je en regardant Naryu, « J'sais pas vous, mais perso j'le sens pas trop ce camp d'vacances...», finis-je avec un petit clin d'oeil rassurant à Talan, avant qu'on commence à avancer vers la porte opposée.

Pénétrant dans la Cantine, je fais en sorte de rester proche de toute ma nouvelle petite meute, en faisant gaffe aux menaces extérieures. Voyant arriver DuDul, j'évalue la menace qu'il représente pour Naryu. Aucune, je pense...Le pauvre..., me dis-je en souriant. Le visage brûlé du type me ramène à Nash, et du coup à Jones avec un petit sourire mental. J'suis pas trop du genre comme certains de mes anciens potes du Wild à sous-estimer le genre féminin. Après tout, un soldat est un soldat, c'est pas une histoire de sexe. Jones par exemple elle aurait sûrement pu faire la peau à cinq de ces types en moins de vingt secondes juste avec ses mains, et sans même suer une goutte.

J'me tiens juste prêt au cas où, tout en toisant la Besalisk balaise à côté de lui, qui malgré son attitude a l'air d'y tenir un peu.

Je continue mon chemin avec les autres, observant tout d'un oeil bleu attentif. Chaque fois que mon regard croise ceux des autres prisonniers, je ne baisse le regard devant personne. Jamais. Mais je montre en m'attardant pas non plus que je cherche à défier personne. Pour l'instant. Sans être non plus comme un Bantha dans du fourrage, on sent quand même encore une fois que je n'en suis pas à ma première expérience du genre.

J'surveille particulièrement Talan comme s'il s'agissait de mon p'tit frère, et montre bien qu'il est avec nous. Je note les portes que je peux voir sans rien en déduire pour le moment. Disposition des tables et des caméras, des droides, ainsi que des menaces de prisonniers si c'est le cas. Le tout en l'espace d'une seconde, le temps de la phrase de Dul et la réponse de la Besalisk. Je le regarde avant de me décaler un peu en lui annonçant avec un sourire franc en grattant mon collier de barbe fine et blonde :
- « Si j'étais toi, Nek, j'éviterais...'Fin moi j'dis ça, c'est juste un conseil, hein...Ca peut toujours être pire tu sais...», dis-je  sans aucune animosité en montrant une seconde d'un index ganté son visage brûlé, une petite expression amusée en coin. Mais le conseil lui a l'air gratuit et sincère.

Puis je regarde à nouveau Naryu, en quête des ordres de celle que je considère comme le cerveau et la chéfesse de notre petite unité improvisée, pour savoir ce qu'on fait et où on va aller se placer. Toujours une question ça...C'est comme pour les mariages..., me dis-je avec un léger rictus en repensant à une remarque du vieux quand il m'avait appris à me comporter dans les taules.

_________________
« Depuis quand les Héros ont besoin d'un plan ?».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnightonline.monfofo.net/t9-fiche-de-personnage
Nayru Sokah

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nayru Sokah
Race: humaine Corellienne
Carrière: Contrebandière

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Lun 19 Juin - 5:18

Lorsque notre porte s'ouvre suite au son de cloche, il ne faut pas être un génie pour comprendre ce qu'il faut faire. Avec un soupir je me relève donc et vais prendre place devant notre cellule, m'alignant dans le rang tout en souriant aux propos de notre belle gueule bagarreuse.
Au passage je dis tout bas à Jaek

Observe bien tout et vois si tu trouves des faiblesses dans le système ou le bâtiment.

J'observe tout ce petit monde et réalise qu'une bonne grosse émeute pourrait faire du dégât. Je cherche aussi du regard celui qui nous observerait avec insistance et un drôle d'éclat dans le regard. C'est alors que l'on se met en marche et que mon admirateur vient me causer. Sur le coup mon premier réflexes est de l'envoyer bouler, mais l'intervention de Sol me retient de le faire.

Merci de l'avertissement Dugal mais t'inquiète pas, j'ai dû bouffer dans les pires cantina de la galaxie. Et écoutes un peu ta copine, elle est de bons conseils. T'auras rien avec moi. Mais par contre, tu peux me dire lequel est Gorbek?


Sans pour autant lui laisser de faux espoirs, j'essaye d'être sympathique dans mon ton. Après tout on va avoir besoin d'info et il est là depuis plus longtemps que nous.

Une fois arrivée dans la cantine je passe mes premières secondes à observer notre coin.

Et bien, prenons une table et des plateaux. Voyons ce que cette turne propose au menu. Ca sera surement aussi bon que certaine cantina où on a dû bouffer. Hein Jaek?

Cela dit à voix claire est pleine d'assurance et d'humour.

Je rajoute un ton plus bas et avec plus de sérieux

Et restez sur vos gardes, ça m'étonnerait pas qu'on nous cherche.


Je vais donc ensuite vers la bouffe, après tout il faut bien qu'on se sustente. Et le temps de faire cela, je pourrais voir comment s'organisent les tables et voir où l'on se placera.

_________________
Bien sûr que je peux. Mais vous comprenez, il va me falloir traverser deux zones hostiles et un champ d'astéroïdes. Au vu des risques, il va falloir revoir le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaek Weceki

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Jaek Weceki
Race: Jawa
Carrière: Mécano

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mar 20 Juin - 12:29

Je comprends assez vite à quoi correspond le double son de trompette, et attends un peu avant de m’aligner avec les autres, de façon à me retrouver ni premier, ni en dernier, et de me retrouver parfaitement à mon aise pour observer les environs, sans me faire bousculer. Et il faut dire que vu ma petite taille, je me fais facilement piétiner par ces Rontos aveugles.

*Encore une nouvelle prison à visiter…*

Je ne m’intéresse pas aux autres prisonniers, mais je reste focalisé sur la configuration des couloirs du bâtiment que l’on traverse pour se diriger vers la cantine, notant mentalement la position des caméras de surveillance visibles. J’essaye également de trouver des angles morts à ces caméras.

Avant d’aller me servir, je m’attarde quelques secondes sur les deux portes restées fermées

*Est-ce qu’il s’agit de couloirs menant à d’autres cellules sous haute-surveillance ? Les salles commandant les systèmes de surveillance ? Ou d’autres locaux permettant une interrogation plus musclé des prisonniers récalcitrants ?*

J’accorde tout de même un regard à ce Dulgan qui a le culot de s’adresser à Nayru, la surnommant « princesse », et intérieurement je rigole…  

Je me reconcentre sur la disposition de la pièce, je ne pense pas trouver ce que je veux dans une cantine, mais par expérience je sais qu’il est important de s’intéresser au moindre détail. En jetant un œil au niveau du comptoir, un large sourire se dessine sur mon visage à la vue des droïdes protocolaires

*parfait*

Cependant, le fait qu’il n’y ai pas plus de gardes dans la cantine m’interpelle un peu, je suppose qu’en cas de lynchage en public il y aura un attroupement de gardes, mais j’aimerais en être sûr, et pour ça il faudrait une diversion.

Avant d’arriver devant le comptoir pour se faire servir, je reprends la remarque de Nayru

Tu veux dire pas pire que ces rations de survie périmées que l’on a dû se farcir pendant une bonne semaine ? J’ai cru que mes intestins allaient se liquéfier pendant toute la phase de digestion.

_________________
Utinni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dothan Koth

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Dothan Koth
Race: Zabrak
Carrière: Warrior

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 21 Juin - 17:40

Je ne bronche pas vraiment quand j'entends le signal et que je vois les prisonniers se mettre en rangs bien serrés comme de petits soldats de plomb. C'est même une sorte d'incompréhension qui me saisit un court moment, mais qui passe vite quand je vois que même mes petits camarades d'infortune se mettent les uns après les autres à s'exécuter aussi.

*Ce doit être comme la revue des troupes* me dis-je en me résignant d'un pas lourd à suivre le mouvement, avant que les échanges avec les intellectuels d'à côté ne répondent à mes questions non formulées.
*La cantine, quoiqu'il arrive, j'aurais connu pire. Qu'est-ce qui est pire que "rien" ?*

Je me retrouve donc à l'instar des autres à arpenter le couloir pour gagner notre restaurant trois étoiles, profitant du moment pour scruter les lieux dans les moindres détails, remarquant l'absence surprenant de gardes physiquement présents, repérant les plus costauds et les plus agressifs parmi les prisonniers.

Je fais ensuite le tour de l'anneau dans lequel nous sommes arrivés, pour dénombrer les ouvertures et constater que deux d'entre elles sont hermétiquement closes.
*Voilà peut-être les accès des gardes et du personnel, voire un autre chemin vers la sortie.*

Quand je me présente devant les cordons bleus qui me refilent une assiette en plastique agrémentée de ce gruau qui à d'autres paraîtrait infect, j'ai presque un sourire satisfait et vais m'accroupir dans un coin, toujours aux aguets néanmoins, en position de pouvoir bondir à la moindre alerte, pour engouffrer ma pitance du jour.

Nul mot n'est sorti de ma bouche depuis un moment, je me contente d'observer et d'écouter les échanges.

_________________
"Non, t'es pas mon père, et heureusement pour toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirkana

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nirkana Una
Race: Twi'lek
Carrière: Sentinelle

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Jeu 22 Juin - 7:36

Je ne manifeste pas vraiment de surprise, mais j'observe attentivement ce qui se passe analysant les réactions qu'ont les prisonners et surtout à propos de quoi.

J'observe le lieu ou nous nous trouvons, observant les lieux, la sécurité, la faune locale et constatant le manque d'employés. Ce qui me tire une moue boudeuse sur le visage quand je constante qu'ici ne se trouvent que des droids.

D'un oeil froid et détaché je regarde la pitance qui nous est allouée, toujours silencieuse et laisse Jaek et Nayru faire causette.

_________________
''Ne doutez jamais de ma loyauté. Vous ne pourriez pas comprendre ce qu'elle m'a fait subir.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaek Weceki

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Jaek Weceki
Race: Jawa
Carrière: Mécano

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Jeu 22 Juin - 13:03

Lorsque mon tour arrive pour me faire servir la cuisine local, je m'approche du comptoir, et regarde le droïde qui me tend mon plateau.

Je me met ensuite à émettre une suite de sons, assez ressemblant au son émis par un Jawa venant de se prendre une décharge.

[langage binaire]

Puis, je me dirige vers la table ou le reste de la troupe s'est installée, avec mon plateau, et commence à engloutir l'immondice verte présente dans mon assiette, sans trop me poser des questions sur ce que je suis réellement en train d'ingurgiter.

Tout en mangeant, je jette un coup d'oeil à Nayru, voulant tout et rien dire.

* Peu importe le résultat, soit je vais avoir une réponse à mes questions, soit on m'emmènera visiter une autre partie de la prison. *

_________________
Utinni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masika
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Ven 23 Juin - 7:47

Le brouhaha s’élève peu à peu dans la cantine, au fur et à mesure que les prisonniers récupèrent leurs assiettes et s’installent sur les tables. Très vite, il est aisé de distinguer que certains groupuscules ont leur table attitrée que personne ne vient contester : un clan de Rodiens ici, là des Klatooniens, et puis des groupes plus hétéroclites. Certains semblent plus isolés, aux aguets. La cantine est un échantillonnage assez impressionnant des races de la galaxie, tout sexe confondu, vous croisez ainsi au hasard des Neimodiens, Clawdite, Sullustain, Togorien et autre Gungan, Aqualish, Humains et Verpine. Tous vont se servir dans le calme, puis manger en silence ou au contraire dans la fièvre de discussions animées.
Il n’est pas besoin d’être doué d’empathie pour sentir malgré tout qu’il existe une tension permanente, insidieuse.
A dire vrai, une autre question vous hante : pourquoi diable Gardulla s’échine-t-elle à entretenir une prison de ce type?

Nayru, Sol et Nirkana :

Vous êtes parmi les premiers à faire la queue au self pour vous servir. C’est la première fois que vous avez à faire à des droïds protoclaires silencieux. En soit, si le contexte était autre, ce serait vraiment agréable. Talan est accroché à vos basques comme une moule sur son rocher. Ses yeux courent de droite et de gauche, et vous n’avez aucun mal à imaginer quel est le prisonnier qu’il cherche à identifier… Vous vous asseyez ensuite à une table encore libre. Vous sentez peser sur vous de nombreux regards évaluateurs, plus encore sur la Twilek dont l’apparence intrigue. Personne ne semble pour l’instant décidé à faire plus qu’observer. Du moins au moment où vous entamez votre infâme repas.

Jaek :

Un peu en retard par rapport à tes compagnons, vu le temps que tu prends à observer l’endroit, tu te retrouves coincé entre un puissant Gamorréen et un Defel au regard agressif. Le passage est fluide, et rapidement tu te retrouves devant l’un des droïds à qui tu baragouines quelques mots tout en récupérant ta maigre pitance. Le Droïd passe quelques secondes de plus sur toi avant de reprendre sa tâche comme si de rien n’était. Tu constates rapidement en allant t’asseoir auprès de tes compagnons de cellule que ta demande n’a pas été entendue.

Dothan :

Tu pars t’asseoir dans un coin, accroupi et ostensiblement sur la défensive. Tu es presque arrivé à la fin de ton assiette dont la saveur infecte n’a que peu d’effet sur toi, quand deux bottes viennent se planter à hauteur de ton regard.

- Hey, pateesa, tu sais que les tables c’est fait pour manger dessus. Lorsque tu redresses le regard, tu découvres la silhouette athlétique d’une Dévanorienne au sourire malicieux. Tu viens d’arriver, pas vrai ?

La voix n’est ni hostile ni particulièrement avenante, plus dans le constat doublé d’une pointe de curiosité.

_________________
Le problème de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine reste un mystère galactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirkana

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nirkana Una
Race: Twi'lek
Carrière: Sentinelle

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mar 27 Juin - 9:12

Si l'on me parle ou se fait la discussion pendant le repas je répond globalement détendue, mon ton seulement démentis par mon regard qui semble montrer que je suis prête à répondre à toute personne qui irait trop loin.

Je mange le truc infâme qui m'à été servis en râlant légèrement, et ne me préoccupe guère des regards curieux vis à vis de mon apparence. Quand je me pose sur le dossier de ma chaise je fais un tour d'horizon des prisonniers que Gardulla retiens ici, cherchant l’intérêt de tous nous retenir ici vivant, plutôt que simplement mort.

_________________
''Ne doutez jamais de ma loyauté. Vous ne pourriez pas comprendre ce qu'elle m'a fait subir.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/07/2014

Fiche résumée
Nom: Sol Reavers
Race: Humain
Carrière: Mercenaire

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mar 27 Juin - 11:49

J'me fais l'étrange réflexion que cette cantine ressemble un peu à celle du QG du Wildpack, en plus grand et avec des groupes moins "raciaux".

J'me laisse servir cette infâme bouillie à laquelle je m'attendais, et ne dis rien de plus, me contentant de surveiller qu'il n'arrive rien à personne, et surtout à Talan qui a l'air d'une vierge Twi'lek à sa première nuit de travail dans un bordel de Nar-Shaddaa.

Il va finir par nous attirer des emmerdes..., me dis-je sur un ton mental sec. Mais je comprends trop bien cette peur et cette détresse pour l'ignorer ou lui en vouloir vraiment. Apparemment, Talan n'était pas vraiment un gros dur avant d'atterrir ici. Il me rappelle un peu ces petits arnaqueurs qu'on voit dans certains astroports de planètes ouvrières.

Je souffle mentalement, triturant mon collier pendant qu'on va se placer à une table. Je me mets à côté du garçon, posant mon plateau en lui glissant :
- « Tu vas vraiment nous mettre dans la merde si tu continues à t'comporter comme une petite pucelle, pateesa...», lui dis-je sur le ton un peu dur du grand frère, collant mon regard vert déterminé sur lui. Je soupire en m'installant, puis un peu affalé la tête dans mon assiette tout en surveillant la zone, je finis par lui lâcher à voix basse :
- « C'est la jungle ici. C'est plein de meutes de Chiens Akhs. Regardes autour de toi...», lui laissant quelques secondes pour qu'il apprécie les groupes autour de nous, puis enchaîne : « Et si tu veux qu'on survive, faut qu't'arrêtes de leur montrer que t'as peur comme ça. J'sais que t'es pas une lavette, Nek. Tout l'monde a peur. Ça arrive. Et j'vois bien qu't'es pas habitué à tout ça. Mais va falloir apprendre. Et vite. On a tous un esprit de guerrier qui sommeille en nous. Et là, on a besoin qu'tu t'en serves. Qu'tu sois fort. On a besoin qu'tu nous soutiennes. Comme nous on t'soutiendra.», dis-je en levant un clin d'oeil (trop ?) confiant aux autres : « On est une meute. Et crois moi, on est dangereux. Donc faut leur montrer qu'on a rien à craindre d'eux. Qu'ils nous respectent. Pas chercher les emmerdes, mais pas baisser le regard comme une vierge effarouchée. C'est ça qui va les attirer. J'sais qu't'as la trouille de c'type. Mais on l'laissera pas t'toucher, même si j'dois lui foutre une râclée à ta place. J'le ferais. Mais toi faut qu'tu t'ressaisisses et qu'tu laisses pas cette peur te dominer. Ensemble on est forts. J'surveille tes arrières, tu surveilles les miennes, Soldat. On s'serre tous les coudes, et ça va rouler. Le temps qu'on sorte de cet enfer. Alors tu t'reprends Camarade. Et tu leur montres que t'as pas peur. d'eux..Compris ?». La fin de mon discours est à peine déguisée, et le ton qui perce dans mes inflexions ressemble à s'y méprendre à celui d'un sergent instructeur (jet de Leadership+Talent Command)

_________________
« Depuis quand les Héros ont besoin d'un plan ?».


Dernière édition par Faust le Jeu 29 Juin - 9:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnightonline.monfofo.net/t9-fiche-de-personnage
Nayru Sokah

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Nayru Sokah
Race: humaine Corellienne
Carrière: Contrebandière

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 28 Juin - 5:24

Je traverse donc cet espace la tête haute et sans aucune hésitation. Bien trop consciente que déjà la Twi'lek et moi représentons des morceaux de choix pour une bonne partie de la taule, notre petit échange avec l'autre gros porc va surement augmenter la tension et les risques.

Mes bottes claquent donc au sol alors que mon chapeau est vissé à ma tête, laissant juste entrevoir mon regard et son air de "m'emmerdes pas si tu tiens à ce qui te sert à baiser" et mon trenchcoat ondule autour de moi.

Je prends donc une portion de cette bouillie infâme et cherche donc une table à la fois assez visible pour montrer "qu'on en a", mais aussi dans un coin où on limitera les surprises qu'on pourrait nous faire. Un peu comme dans les cantina où l'on cherhce la table où notre dos ne sera pas exposé, ou le moins possible.

L'avantage c'est que là nous sommes plusieurs et que donc en face à face on pourra veiller sur le cul des autres. Mais cet espoir commence déjà à s'effilocher lorsque je vois Dothan nous quitter pour faire cavalier seul. Je peste intérieurement car je comptais sur lui pour m'accompagner faire une reconnaissance après qu'on ai ingurgité cette mélasse peu appétissante.

Donc je finis par m'installer à une table après avoir subi le discours que le beau blond a fait à la pucelle de service. Discours qui me fait sourire, et Jaek sait lui que je me retiens de vraiment éclater de rire. Pour maintenir un peu de sérieux et ne pas briser tous les efforts du bogoss, je plonge mon intérêt sur la bouillabaisse stellaire et essaye d'en avaler un peu malgré tout.

Bon combien de temps avant de devoir s'imposer comme une force à ne pas emmerder?

La question s'adresse il semblerait à toute la table. Au point que j'enchaine entre deux bouchées.

Tout le monde sait se défendre? Enfin sauf toi Jaek...

Mon compagnon a l'habitude de ces petites plaisanteries, et il sait que je cherche juste à réinstaurer une forme de normalité pour calmer tout le monde. Plus on parait stresser, plus on parait vulnérable, plus on attire les emmerdes. Les différents astroports et cantinas que nous avons traversés nous ont appris cette dure leçon.

_________________
Bien sûr que je peux. Mais vous comprenez, il va me falloir traverser deux zones hostiles et un champ d'astéroïdes. Au vu des risques, il va falloir revoir le prix.


Dernière édition par Nayru Sokah le Ven 7 Juil - 4:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dothan Koth

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/04/2017

Fiche résumée
Nom: Dothan Koth
Race: Zabrak
Carrière: Warrior

MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   Mer 28 Juin - 21:46

J'observe la Dévanorienne d'un oeil froid et sans expression particulière sur le visage. Toujours accroupi, je ne bouge pas d'un iota et mon attitude montre, même si je ne suis pas agressif, qu'en tous les cas je suis tout à fait prêt à agir au besoin.

Cependant bien que je ne le montre pas, je suis plutôt satisfait de cette approche, que j'espérais. En effet, je me suis tout de suite dis en voyant le topo que dans ce genre d'endroit des groupes se forment, et que des éléments capables d'apporter leurs bras supplémentaires doivent faire l'objet de certaines convoitises, ou à défaut d'une certaine méfiance...

Levant mes yeux sur la femme, je lui réponds calmement, de ma voix grave dans laquelle elle ne trouvera aucune trace de crainte ou de faiblesse.

- C'est ça, je viens d'arriver. C'est pas ton cas, je me trompe ? T'as l'air d'être devenue une habituée des lieux... Alors dis-moi, qu'est-ce que j'ai à savoir que t'es venue me dire ?

_________________
"Non, t'es pas mon père, et heureusement pour toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zonzon: requiem pour des héros.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zonzon: requiem pour des héros.
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Online :: Star Wars — Dark Times :: La Partie-
Sauter vers: